Événements

Raymond Bachand, ministre des Finances du Québec, au colloque Bâtissons l’avenir 2010

La 5e édition du colloque Bâtissons l'avenir est lancé. Il est organisé par Force Jeunesse et le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec.

Raymond Bachand, ministre des Finances du Québec, est la troisième conférence de la journée.

Ses réflexions :

  • Défi des finances publiques, c'est la prospérité économique.
  • L'objectif de la vie publique, c'est de participé à rendre le peuple heureux (mon commentaire : du Labeaume partout partout !)
  • Il faut choisir nos créneaux, nos grappes industrielles, avec une main d'oeuvre spécialisées avec l'éducation.
  • L'hydroélectricité est notre avenir.
  • Nous avons mieux passé à travers la crise économique (mon commentaire : est-elle vraiment fini ?)
  • Le gouvernement a agit avec un plan d'action et des programmes, nous avons conservé les services publiques. (mon commentaire : il nous prévient que nous serons dans le positif, mais très faiblement et qu'il va augmenter les tarifs et des nouvelles taxes)
  • Retour à l'équilibre : endettement et défi démographique. C'est pour 2013, l'année "tipping point" de l'inversion générationnelle.
  • Les facteurs : Beaucoup de chiffre, des comparaisons avec l'Ontario, nous sommes plus endetté que les autres…
  • Nos dépenses 2009-2010 : 42 % Santé, 22% Éducation , 4% transports, 3% famille, 9 % services de la dette.
  • Quoi faire pour l'avenir = un effort collectif
  • Solutions : couper 3,2 %, évasion fiscale, indexation des tarifs, hausse de la TVQ de 1% pour la moitié de ce qu'il faut aller chercher pour le retour à l'équilibre budgetaire. Il reste encore 450 millions à aller chercher pour cette année.
  • Nous devons faire une révolution culturelle sur les tarifs -> vers l'utilisateur-payeur, il n'y a rien de gratuit dans la vie…
  • "Nous devons faire une révolution culturelle sur les tarifs"
  • Mon feeling, hausses de tarifs en éducation, en santé, les CPE, sur la TVQ, dans quelques semaines…

Ça va chauffer dans quelques semaines au gouvernement et peut-être dans les rues.

  • Selon lui, les prochaines années seront des tests de maturité collective pour accepter la pression financière et les changements sociaux.

Join the discussion

  1. Pingback: Geoffroi Garon

  2. Pingback: RJCCQ

  3. Pingback: Guy Massicotte

  4. Pingback: Geoffroi Garon

  5. Pingback: Kim auclair

  6. Pingback: Guy Massicotte

  7. Pingback: Kim auclair

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *