Événements

Living Lab SAT et CHU Sainte-Justine

Les projets du Living Lab SAT/Sainte-Justine seront en démonstration lors de la visite royale samedi le 2 juillet prochain.

 
Voici un extrait de celui-ci:

La SAT est fière de s’associer avec le CHU Sainte-Justine dans la mise sur pied du premier laboratoire vivant mondial dédié à la création de dispositifs technologiques de pointe visant une humanisation accrue des soins de santé en milieu hospitalier.

Initiée depuis septembre 2010, cette collaboration est issue d’un désir commun de créer un modèle de santé mieux adapté aux différents besoins des patients. Un modèle dans lequel l’humanisation des soins passe par la prise en charge du patient et de ses proches, de même que par une amélioration de la qualité de vie des professionnels du milieu hospitalier. Le développement de nouveaux usages des arts technologiques, interactifs et immersifs sont au cœur des moyens utilisés afin de contribuer à l’atteinte de ces objectifs.

Les dispositifs développés au Living Lab désirent favoriser :

  • La diminution de l’anxiété chez l’enfant : Création d’ambiance dans les chambres à l’aide de technologies de projection et thérapie où l’enfant interagit avec un avatar à échelle humaine de son choix;

  • Leur socialisation : Stations de téléprésence permettant à des enfants de communiquer entre eux à partir d’hôpitaux éloignés;

  • La reprise de leur autonomie : Gymnase immersif permettant aux enfants d’explorer de nouveaux types de jeux qui développent leur motricité et de faire de l’activité physique malgré leurs limitations fonctionnelles;

  • L’expression de leurs émotions : Création d’œuvres artistiques à l’aide de technologies numériques portables et adaptées.
     

PREMIÈRE DÉMONSTRATION

Lors de la visite du prince William et de Kate Middleton le 2 juillet prochain au CHU, deux dispositifs en cours de développement seront présentés en guise de démonstration :

1 – MARIONNECT

Marionnect est une expérience virtuelle développée conjointement par l’équipe de recherche de la SAT et le CHU Sainte-Justine afin de mettre en place de nouvelles voies thérapeutiques par la création d’un contexte d’interaction et de dialogue virtuel entre l’enfant et le thérapeute. Une caméra infrarouge capte les mouvements du corps du thérapeute et les transpose sur un avatar (personnage virtuel) que l’enfant peut sélectionner selon ses goûts, son état ou ses objectifs.

En contexte clinique, les applications de Marionnect sont multiples, le dispositif pourrait notamment permettre :

  • La désensibilisation comportementale;
  • La réadaptation motrice;
  • Le développement des habiletés sociales;
  • L’autonomisation des enfants.

2 – TOONLOOP

Toonloop est un dispositif d’animation image par image développé par Alexandre Quessy, artiste-programmeur et directeur du développement logiciel du Metalab de la SAT, permettant aux enfants de créer rapidement et simplement des séquences vidéo animées à l’aide d’objets de leur environnement immédiat. Composé d’une caméra numérique, d’une petite table et d’un ordinateur, la prise en main de Toonloop est intuitive alors que sa taille et sa simplicité d’utilisation en font un outil mobile et convivial en milieu hospitalier.

Toonloop pourrait notamment permettre aux enfants de :

  • Socialiser avec d’autres enfants à travers la co-création;
  • Développer leur autonomie et leur créativité;
  • Favoriser la diversion de leur attention;
  • Favoriser le développement de leur motricité.

——

Voici donc des exemples appliqués de ce que permet l'approche des Livings Labs.

Bravo à Dr Fabrice Brunet (Directeur général du CHU Sainte-justine), Monique Savoie (Directrice générale, fondatrice et directrice artistique de la SAT) et Patrick Dubé (Coordonnateur du Living Lab SAT/Sainte-Justine) et à l'équipe derrière ce beau projet d'expérimentation Living Lab au Québec !

Je suis convaincu que le projet de Living Lab Mandalab de Communautique, aussi accrédité, comme la SAT, par l'ENoLL, permettra de mettre en branle des projets d'une aussi grande envergure.

Join the discussion

  1. Pingback: Geoffroi Garon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *