Actualité

Les médias sociaux autour de Lhasa de Sela pour dénoncer l’injustice

Aujourd’hui, il y a eu des rebondissements surprenants dans cette histoire des médias sociaux et des médias traditionnels autour de l'annonce du décès de Lhasa de Sela. À la base, je voulais faire seulement une mise à jour de mon billet principal Les médias sociaux et le décès de Lhasa de Sela, mais avec l’ampleur de ce qui c’est passé, j’ai choisi de faire un deuxième billet. Voici donc 3 éléments que j’ai retenus :

1 – L’affaire Petrowski

L’article de Nathalie Petrowski Lhasa, les larmes et le vacarme paru ce matin dans la Presse a fait aussi des remous ! Le journaliste visé par l’article Claude André a répondu via son blogue avec le billet suivant : Petrowski et la morale. Les commentaires sur l’article de La Presse n’ont pas été ouverts.

2 – L'animateur de radio Louis Lacroix du FM93 à Québec

Dans son billet Si je ne connais pas, c’est zéro?, Céline Gladel, journaliste indépendante, dresse un portait très juste de l’épisode où Louis Lacroix, animateur de radio du FM 93 à Québec, ironise sur la popularité de Lhasa de Sela. Extrait : « Durant une conversation avec des membres de son équipe sur l’annonce de la mort de l’artiste mexicano-américaine qui vivait au Québec, le respect et l’ouverture d’esprit n’étaient pas au menu. Il semble que si l’animateur ne connait pas l’artiste en question, en parler n’est pas nécessaire. Il trouvait que c’était de l’enflure médiatique et une tentative de création d’une vedette. »

Par la suite, c’est Patrick Lagacé, avec son billet J’essaie d’éviter de dire la-radio-de-Québec…  qui se montre visiblement outré par l’attitude de l’animateur de Québec. Beaucoup, beaucoup de commentaires et un débat qui va vers la rivalité Québec-Montréal.

Dans cet épisode, il y a eu des twits d’une consternation généralisée contre l’animateur et la station de radio relayées par beaucoup de citoyens, des journalistes (dont @hugodumas) et des vedettes sur leur compte Twitter. Il y a aussi eu un montage du clip audio de l’intervention de l’animateur et un appel à bombarder le FM93 de demandes spéciales de chansons de Lhasa.
 
Il y a aussi le billet Connaissez-vous Lhasa de Sela de Roger Ravager (un pseudo) qui ne se gêne pas.

Constat : Au début, c’était Louis Lacroix qui se fait critiqué, mais rapidement, c’est la station de radio FM93 qui se fait vivement rabrouer. Aussi, selon un twitter, quelqu'un chez FM93 auraient effacé les commentaires négatifs (mais civilisés) sur la page Web de l’émission où Louis Lacroix parlait. (!)

Finalement, un groupe sur Facebook a été créé Lhasa : Pour des excuses publiques de Louis Lacroix. À 19h, il y avait déjà 140 membres, beaucoup de textes et des photos de Louis Lacroix avec des personnalités politiques ! Fait surprenant, la très grande majorité des membres n’ont pas été dans la première vague des messages sur Twitter. À 20h30, juste avant de publier ce billet, il y en avais 395 ! À 21h45, il y en avais 878.

3 – Analyse du point de vue d'un journaliste

Le billet L’annonce de la mort de Lhasa de Sela: quelles leçons pour les journalistes ? de Marc Mentre du blogue Media Trend (@mediatrend) expose un autre regard sur la première vague de cette histoire.

« Sur le plan journalistique, j’en tire les enseignements suivants: 

•    un journaliste doit aujourd’hui être sur Twitter, Facebook, suivre les blogs….
•    les twitternautes sont, contrairement à ce que l’on pourrait croire, prudents.
•    avec Twitter et Facebook la traçabilité de l’information est quasi totale.
•    l’usage de Twitter s’est transformé avec les “conversations
•    la distinction entre vie publique et vie privée est devenue encore plus ténue.
•    les journalistes ont conservé un rôle essentiel.
•    les agences et les médias traditionnels doivent réfléchir à leur mode de fonctionnement »

Ce qui est particulièrement fascinant dans cette deuxième vague, c'est que les choses ont commencé dans les médias traditionnels (journal, radio) pour générer de l'activité dans les médias sociaux… Ça ressemble à un balancier. on verra.
 

Join the discussion

  1. Pingback: Geoffroi Garon

  2. Pingback: Nicole Fodale

  3. Isabelle Corbisier

    Je confirme que quelqu’un sur le site de la station de Louis Lacroix a effacé les commentaires critiques mais, indeed, civilisés générés par sa bafouille. Je figurais parmi les commentateurs censurés.

  4. Pingback: Louise Lefebvre

  5. Pingback: Ms Elaine

  6. Pingback: fcomeau

  7. Cecile Gladel

    Le montage du clip sonore est le travail du journaliste Charles Messier.

  8. Cecile Gladel

    Je suis désolée mais je déteste vraiment le prénom Céline et j’apprécierai que vous rectifiez votre erreur sur mon prénom. Merci

  9. Pingback: lentremetteur

  10. Smumdax

    Pour votre information:
    Roger Ravager = Olivier Mathurin
    http://www.voir.com/blogs/rogerravager/default.aspx

  11. Stéphane Chandonnet

    Au sujet des commentaires effacés sur la page Web du 4 janvier du FM93, en voici 4 tirés de la cache de Google. Pourquoi ont-ils été effacés? Je cherche encore… Enfin, les voilà pour la postérité.
    ***
    Au contraire, Steve! Diffuser des extraits des chansons de Lhasa (dont la dépouille est encore chaude) et pouffer de rire immédiatement après est TOTALEMENT DÉPLACÉ. Vous conviendrez même que l’expression « pouffer de rire » est faible quand l’animateur dit qu’il a faillit devoir sortir dans le couloir. Ce moment s’apparentait davantage à une radio poubelle qui nivelle par le bas (« je ne connais pas, donc c’est poche ») qu’à une radio de qualité, ce qu’on s’attend du FM93.
    Édité le 5 janvier 2010 à 12h32 par Stéphane C
    ***
    Louis dans le cadre de mon travail, je dois scruter les journeaux autant Québécois que Français et ce matin , et Oui! les journeaux Québécois mentionnaient la mort Lhasa De Sela, mais elle était également en première page du Figaro et du journal Le Monde…..pas si mal pour une inconnue…..de vous…et qui a toujours fait salle comble , je rejoins là dessus le commentaire de Carolle T sur le fait que ce n`est pas parce quon ne connait pas quelqu`un`… en radio uniquement commercial….que cette personne n èst pas appréciée , de plus , elle a vendu pas mal plus de cd que certains que l`on entend sur les ondes commercial. Honnêtement, là vous en avez manqué une belle…elle manquait simplement à vos connaissances personnelles, comme quoi on ne peut tout connaitre Suzanne D
    Édité le 4 janvier 2010 à 18h44 par suzanne desbiens
    ***
    Hier, le décès de Lhassa de Sela m’a abasourdi. Elle était si jeune, il y avait encore récemment de la pub à la télé pour son dernier album… Or Louis, malgré le respect que je vous dois (nous avons rénové le même château), je trouve que votre réaction face au décès de cette artiste a été totalement déplacée. Selon vous, les médias en parlent trop? Soit, mais laissez-moi vous rappeler que vous faites partie de cette industrie. Même si vous ne la connaissiez pas, il est très déplacé de vous moquer de ses chansons en ces jours de deuil.
    Édité le 4 janvier 2010 à 17h29 par Stéphane C
    ***
    Lhasa De Sela … n’était pas une « vedette » mais bien certainement une grande artiste, d’ailleurs désignée « artiste de la décennie » par la BBC. Ce n’est pas parce qu’on ne connaît pas quelqu’un qu’il n’a pas de valeur, talent, etc. Dommage, sur nos radios commerciales, on entend bien souvent les mêmes « hits » … oui, dommage car la variété est là, bien réelle, trop souvent ignorée. Oui, Lhasa De Lesa était bel et bien une grande artiste.
    Édité le 4 janvier 2010 à 14h55 par Carolle T

  12. Pingback: Les médias sociaux et le décès de Lhasa de Sela - Geoffroi Garon | Expert conseil et anthropologue du Web social

  13. Pingback: Facebook : une arme de destruction massive de réputation - Geoffroi Garon | Expert conseil et anthropologue du Web social

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *