Chroniques

Deux ans d’exploration et de développement des badges numériques

Il y a deux ans, je faisais ma première conférence publique sur la thématique des badges numériques.

Bien que j’avais découvert le concept et la technologie à l’automne 2014, c’est lors de l’événement du REFER 2015 Rendez-vous des écoles francophones en réseau sur la thématique Le numérique à l’école : entre humanisme et utilitarisme que j’ai présenté la conférence Badges numériques et innovation pédagogique devant des enseignants, des conseillers pédagogiques, des gestionnaires et surtout l’équipe de la FEEP, Nancy Brousseau et Normand Brodeur. J’ai par la suite collaboré à la mise en place du projet CADRE 21 en développement professionnel des enseignants avec Jacques Cool et plusieurs collaborateurs..

Comme entrepreneur avec ma startup Pygmalion, j’ai développé une offre de service (stratégie, des méthodologies d’accompagnement), géré des projets et développé la technologie BadgeFactor, un de système de badges numériques sur WordPress. En plus du projet avec CADRE21, j’ai démarré des mandats avec des universités et des collèges et Cégeps. Sur cette période, j’ai présenté 20 conférences et ateliers sur les badges numériques comme entrepreneur et comme chercheur.

En effet, j’ai démarré mon doctorat en communication organisationnelle à l’UQAM à l’automne 2015. Ma thématique de recherche est… les badges numériques! Mon intérêt est l’utilisation de badges numériques comme outil de reconnaissance du développement des compétences en contexte formel et non-formel dans l’univers des Fab Labs et des Living Labs.

Aujourd’hui, je lance le site Badgenumerique.com, un Hub d’information, de veille et de ressources pour découvrir l’univers des badges numériques et du standard OpenBadges. Je constate qu’il faut raconter l’histoire du mouvement des badges, une aventure qui a débuté en 2011 chez Mozilla. Je souhaite contribuer à la croissance de l’intérêt des badges dans ici au Québec, mais aussi dans la francophonie.

 

Avec le Sommet sur les attestations (Digital Credentials) et les badges numériques par IMS Global le 28 février dernier à Orlando en Floride, le standard Openbadges passe en troisième vitesse.

Join the discussion

  1. Pingback: Veille badges numériques #1 : Cas d’usage (éducation, travail, social) et technologie – Geoffroi Garon-Épaule, M.A., Doctorant Entrepreneur et chercheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *